sept 20 2011

Amérique du Sud à vélo : Une consultation à la Clinique pour Olivier

Catégorie Brèves


BOLIVIE – Potosi

Arrivés à Potosi, il a fallu se rendre à l’évidence : le furoncle d’Olivier devenait gros, violet et moche, il fallait consulter un médecin. Sur les conseils de notre logeuse, nous nous sommes rendus dans une nouvelle clinique où la consultation auprès d’un médecin généraliste coûtait 5 fois plus chère qu’à l’hôpital public. Mais cela n’a pas été un gage de qualité puisqu’Olivier est sorti aggacé, ayant l’impression de s’être fait charcuté pour le seul plaisir du médecin. Vous pouvez retrouver le récit complet de cet épisode dans l’article “Rencontre du 3ème type” du carnet sur la Bolivie.

Avec les antibiotiques et les poches de pus que le médecin avaient envelées, le furoncle est devenu peu à peu une plaie ouverte saine que je nettoyais chaque jour. Puis il a fini par se résorber après 10 jours de convalescence. Nous avons profité de cette pause pour reposer nos muscles et pour partir en bus visiter la ville de Sucre à 200 Km. Nous avons même assisté à la fête annuelle de Potosi.

One response so far

1 commentaire à “Amérique du Sud à vélo : Une consultation à la Clinique pour Olivier”

  1. juliettele 21 sept 2011 à 7:32

    soignez vous les copains! vos corps sont peut etre un peu malmenes non ?

Laisser un commentaire